Le potentiel insoupçonné de l’ergonomie.

Le potentiel insoupçonné de l’ergonomie

L’ergonomie détient les clés d’une conception optimale qui assure la fiabilité et l’efficience de tout système impliquant des hommes – et cela sur le plan de la sécurité, de la qualité, de la productivité et de la santé. Aujourd’hui, il devrait être inenvisageable qu’un système technique ou organisationnel puisse être mis en place sans une prise en compte des connaissances actuelles sur le fonctionnement de l’homme au travail. Et pourtant, c’est le scénario le plus répandu qu’Ergonova Conseil rencontre dans le monde du travail.

Le métier d’ergonome, bien qu’apparu après guerre, n’en est pas moins demeuré cantonné au champ universitaire et à des domaines très spécialisés jusqu’à récemment. Une prise de conscience s’est opérée ces 20 dernières années avec l’émergence d’une sensibilité nouvelle du côté des entreprises devant la multiplication des pathologies liées au travail et la difficulté à les traiter de manière pérenne. Troubles musculo-squelettiques (TMS), risques psychosociaux (RPS), pénibilité, handicap : longtemps sous-estimées – et encore aujourd’hui – ces pathologies ne sont pourtant rien d’autre que les manifestations de l’inadaptation de l’organisation du travail à l’homme.

« Le monde du travail a tendance à mieux connaître l’ergonomie mais sous-estime son potentiel », analyse Julien Falgayrat, président d’Ergonova Conseil. « Notre métier est plus connu sous l’angle d’une approche biomécanique et moins sous celui d’une approche systémique sur l’organisation du travail. Or il s’avère important d’adapter les systèmes de production et les outils à la population qui va les utiliser, de rendre l’organisation du travail plus efficiente et ainsi d’accroître les performances. »

C’est pour défendre cette vision de l’ergonomie qu’Ergonova Conseil est fondé en 2005. À sa tête, quatre ergonomes actionnaires – Julien Falgayrat, Gabin Gindro, Jérôme Grall et Marie-Pierre Poulossier – désireux de « faire évoluer la prise en compte du facteur humain dans le monde de l’entreprise ». Axées sur la performance globale et la santé au travail, ses offres couvrent l’ensemble des domaines d’application de l’ergonomie dans l’industrie et les services auprès de grands groupes, de PMI et de PME sur le plan national comme international. Ergonova est certifié ISO 9001.

Un outil de performance à long terme

Le point d’entrée d’une intervention peut faire l’objet d’une demande très ciblée (TMS, assistance à la conception d’un bâtiment…) ou à l’inverse être lié à un dysfonctionnement de l’entreprise (problèmes de qualité, fiabilité des modes de production, tensions dans les collectifs de travail…). Pour y répondre, Ergonova Conseil ne dispose pas de solutions toutes faites mais va adopter une approche systémique et co-construire un accompagnement et des solutions sur-mesure avec l’entreprise. La spécificité de la démarche d’Ergonova est de s’appuyer sur une analyse des processus de travail et d’observation de situations existantes pour définir de nouvelles exigences permettant de limiter le coût humain et d’optimiser le fonctionnement du système. « Notre objectif est d’établir les liens qui n’ont pas été faits entre la santé et la qualité. » L’amélioration des conditions d’éxécution du travail est liée à la capacité de chaque collaborateur à bien faire son travail dans les situations prévues, mais aussi lors d’aléas. La participation des salariés à la conduite du changement est donc indispensable pour garantir l’appropriation des solutions et la pérennité des gains obtenus. L’ergonomie doit ainsi être pensée comme un outil de performance à long terme. Cette inscription dans le temps est centrale.

Au-delà du coût de la prestation à proprement parler, avoir recours à un ergonome va générer des gains indirects substantiels : activité, services et organisation plus performants. Dans le cadre d’un projet architectural, par exemple, l’ergonome doit prendre le temps de consolider les besoins et les attentes de la population cible. La déclinaison de projets n’en sera toutefois que plus rapide et efficace, avec des propositions qui vont convenir, d’emblée ou presque, à la maîtrise d’ouvrage.    

Au cours des vingt dernières années, le marché de l’ergonomie s’est structuré. Certains segments sont arrivés à maturité, comme celui du handicap ou des TMS. D’autres comme l’innovation et la conception d’interfaces centrées utilisateur sont en plein essor. Globalement toutefois, le métier a encore des capacités d’action à déployer. Le contexte y encourage fortement. « Comment faire pour produire mieux sans épuiser la ressource humaine et participer à la construction de la santé ? Comment optimiser l’engagement des salariés pour asseoir durablement la performance de l’entreprise ? Comment intégrer l’homme dans la révolution numérique ? Ces questions sont incontournables pour la pérennité des entreprises. Les ergonomes peuvent se prévaloir de modèles et d’une compréhension des approches dans les organisations qui rend légitime et même nécessaire leur participation à cette réflexion.

Chiffres clés

Ergonova en 2005, c’est :

5 associés

1 agence à Toulouse

10 clients

0,5 M€ de chiffre d’affaires

 

Ergonova en 2017, c’est :

30 collaborateurs

4 agences à Toulouse, Nantes, Bordeaux et Poitiers

Plus de 200 clients

2,2 M€ de chiffre d’affaires