top of page
Rechercher

L'IoT citadin !

Lancée en mars 2017 par ses membres fondateurs - SUEZ, GRDF et Sagemcom - Wize Alliance prend la forme d’une organisation rassemblant une quarantaine de membres entreprises issus des secteurs de l’industrie et des services publics. Son but ? Soutenir la mise en œuvre du protocole de communication radio Wize. Rentrons dans le détail avec Thibault Stabat, responsable du comité développement de Wize Alliance.


Informations Entreprise : Avec l’avènement de la Smart City, l’IoT prend une nouvelle ampleur. Quelle est votre analyse de la situation ?


Thibault Stabat : Il y a encore 5 ou 6 ans, l’IoT était un terme générique, que l’on associait généralement aux nouveaux enjeux de l’industrie et de la ville connectée. Si à l’époque, les idées théoriques prenaient le pas sur la pratique, désormais, nous évoluons au sein d’un marché plus mature.


Industriels, collectivités : tous ont compris la valeur ajoutée de ces solutions et les usages sont mieux assimilés. Si nous ajoutons à cela un contexte général cumulant explosion du prix de l’énergie, décret BACS et Tertiaire - il est clair que l’IoT est en passe de s’imposer comme une véritable solution au sein de tout un ensemble de secteurs, tant son apport est significatif.


I.E : Justement, quels sont les avantages d’une telle technologie dans la vie du quotidien ?


Thibault Stabat : Pour comprendre véritablement ce qu’il en est, il convient en effet de se pencher sur les cas pratiques. De nombreux objets du quotidien jusqu’alors inertes sont désormais à même de communiquer grâce à la pose d’un émetteur. Il en résulte ainsi une multitude de nouveaux usages dans plusieurs domaines : l’industrie donc, mais aussi la logistique, la santé ou encore la mobilité. Le secteur du comptage de fluides (eau, gaz, électricité, chaleur…) est un cas d’usage prédominant aujourd’hui et en développement continu.


De cette logique, nous pouvons ainsi énumérer de nombreux exemples, qui démontrent toute la valeur ajoutée de l’IoT : la télérelève de consommation, l’éclairage public, et la nouvelle norme européenne visant à diminuer la consommation d’énergie - la gestion intelligente des déchets, la qualité de l’air, et plus encore ! L’internet des objets est une tendance technologique qui permet de répondre aux enjeux majeurs de notre époque : efficacité opérationnelle, optimisation des coûts et sobriété environnementale.


I.E : Au sein de cet écosystème, quel est l’apport de la technologie Wize ?


Thibault Stabat : Notre but est d’évangéliser les acteurs économiques à la technologie Wize ; un protocole de communication radio utilisant la bande de fréquence 169 MHz libre depuis 2003. Son avantage réside dans sa longue portée, son bas débit et sa faculté à faire communiquer différents objets dans des milieux extrêmement contraints, parking ou sous-sol - répondant ainsi aux enjeux d’accessibilité de l’IoT, en maintenant une performance optimale.


Mais bien évidemment, ses atouts ne s’arrêtent pas là. Le protocole Wize propose par exemple une approche bidirectionnelle, autrement dit, le fait de pouvoir échanger des données dans les deux sens, de mettre à jour les capteurs à distance mais aussi de changer des paramètres. Niveau sécurité, la technologie se base sur un cryptage AES en 128 bit.


I.E : Pouvez-vous nous en dire plus sur Wize Alliance ?


Thibault Stabat : SUEZ, GRDF et Sagemcom sont les membres fondateurs de Wize Alliance. Tous les trois utilisent le protocole Wize au sein de leurs projets industriels. En l’occurrence, nous parlons ici de 11 millions de compteurs de gaz et de 6 millions de compteurs d’eau. Une quarantaine de membres, collectivités, universités, concepteurs de capteurs, ont rejoint Wize Alliance et contribuent à son développement. Son réseau couvre 80% du territoire français et des réseaux localisés existent également à l’international, notamment en Espagne, au Maroc ou en Australie.

Ces acteurs d’autorité assurent ici une pérennité sans commune mesure, et ce, pour deux raisons : Wize est le réseau de télécommunication radio IoT qui supporte le plus grand nombre d’objets en Europe et assure la présence de la technologie pour les vingt prochaines années.


Wize Alliance, c’est donc la synergie d’acteurs reconnus, capables de mettre en musique tout un écosystème, au service des professionnels connectés avec le monde de demain. De cette logique, nous mettons d’ailleurs à la disposition de nos membres le cœur même du protocole, afin que chacun puisse s’emparer de cette technologie open source pour imaginer et développer les futurs cas d’usages.


I.E : Qu’en est-il de la Smart City ?


Thibault Stabat : Le protocole Wize est apte à assumer un développement à grande échelle et permet d’adresser les besoins clé de la ville connectée que sont le comptage des fluides, qualité de l’air, éclairage public ou la gestion des déchets. En France, nous proposons ainsi à l’ensemble des collectivités de se reposer sur un réseau d’ores et déjà déployé et opéré pendant au moins 20 ans. Cette logique de mutualisation est à la fois plus compétitive économiquement puisqu’elle évite le déploiement de multiples infrastructures de communication, tout en ayant fait ses preuves en termes de performance.


l’IoT, et plus précisément le protocole Wize, apparaît donc comme un levier essentiel, moteur pour la ville intelligente.


I.E : Quels sont vos projets ?


Thibault Stabat : Nous avons entamé un important travail de normalisation du protocole. Notre comité technique travaille actuellement sur le processus de certification des objets qui seront connectés aux différents réseaux. Nous croyons aussi énormément à la gestion de l’éclairage public (qui représente un coût non négligeable dans le budget de fonctionnement d’une collectivité), il existe d’ailleurs déjà un cas de déploiement industriel en France.


https://www.wize-alliance.com/


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page