Rechercher

SÉCURISER LE TRAVAIL EN LIGNE À LA FRANÇAISE

Dernière mise à jour : 4 févr.

A l’heure où les cyber-attaques se multiplient et que le télétravail s’installe durablement dans les pratiques, il est primordial que les entreprises françaises et les organismes prennent conscience de l’importance de protéger leurs données tout en fournissant à leurs utilisateurs les fonctionnalités de base du travail à distance. Cette démarche ne peut passer que par la traçabilité, la protection et l’hébergement des données en France dans le respect drastique de la législation et notamment en matière de santé.


Marc Renversé directeur général de la société DropCloud

« La crise sanitaire a entrainé de grands changements dans l’organisation du travail, elle a également montré l’extrême vulnérabilité des systèmes d’informations quant aux attaques de cryptovirus et autres actes de malveillances. Il reste beaucoup d’efforts de pédagogie à fournir pour diffuser les bonnes pratiques en matière de sécurisation de l’information », nous explique Marc Renversé, Directeur général de la société DropCloud. Olivier Carré, Directeur Marketing et Commercial de la structure ajoute : « Le paradoxe est que 90% des opérateurs ont conscience des risques, pour autant le taux d’équipement en matière de sauvegarde informatique oscille encore entre 30% et 40% ». Il est certain que si la sauvegarde des données est le seul outil qui protège de toutes les formes d’attaques (incendie, vol, cryptovirus, inondation…) aujourd’hui, il est aussi celui que les utilisateurs viennent chercher après, lorsqu’il est malheureusement trop tard.

Les chiffres de DropCloud

En matière de sécurité et d’usage numérique, si les besoins des entreprises croissent de façon exponentielle leur expertise technique ne progresse pas à la même vitesse. C’est pourquoi DropCloud place la fiabilité et la simplicité au cœur de ses solutions en misant sur l’accompagnement de ses clients. C’est notamment grâce à son support téléphonique technique gratuit, avec une prise en charge immédiate du lundi au vendredi de 9 à 18 heures que DropCloud remplit cette exigence.


Ce sont là des éléments de différenciation essentiels face à une concurrence anglo-saxonne féroce, agressive en matière de prix mais souvent absente en matière support technique. Marc Renversé précise : « Dans ce contexte, notre objectif est de proposer des


solutions fonctionnelles hautement sécurisées, sans coûts cachés et… bien sûr… françaises. Nous possédons une vraie culture du résultat ! ».


Olivier Carré de DropCloud

La Cybersécurité : un enjeu majeur

DropCloud propose aux entreprises de toute taille une gamme de 3 applications garantissant la disponibilité, l’intégrité, la confidentialité et la traçabilité des données échangées : - Une solution de sauvegarde externalisée (Neobe) assurant la protection (et la restauration) les données en cas de pertes (cryptovirus, vol, incendie etc.) . - Une solution d’envoi sécurisé de fichiers volumineux (WeSend) à partir d’un navigateur web, d’un PC, d’Outlook ou d’Exchange. -Une solution de partage collaboratif ‘(WeDrop) permettant à des membres d’une communauté d’échanger en toute confidentialité des données dans le cadre d’un projet commun.


Pour Olivier Carré et Marc Renversé il est évident que « la Cybersécurité est un enjeu majeur encore beaucoup trop ignoré du public français qui n’est pas toujours informé du danger d’héberger des données sur les serveurs de prestataires américains soumis au Cloud Act, autorisant les autorités américaines à accéder aux informations qui y sont stockées. Pourtant, il existe des solutions logicielles françaises aussi performantes que celles proposées par les grands acteurs anglo-saxons et hébergées dans DataCenter localisés en France ». Les directions informatiques et services juridiques de chaque entreprise et organisme doivent pouvoir se réapproprier le parcours documentaire numérique de leurs collaborateurs afin de garantir leurs objectifs de traçabilité.


La vulnérabilité du secteur de la santé

Très présente sur le segment des professions libérales et des collectivités territoriales, DropCloud est également très active sur le marché des professionnels de santé depuis l’obtention de leur certification ISO 27001-HDS en 2019. En effet « les besoins en matière de sécurisation des échanges de données médicales sont énormes et les pratiques des professionnels souvent rudimentaires. Jusqu’à présent les praticiens font avec ce qu’ils ont sous la main, à savoir pas grand chose » constate Olivier Carré. En effet, bien que ces derniers traitent des données sensibles et confidentielles, ils passent bien souvent par des services comme Gmail pour envoyer des ordonnances à leurs patients. De même, l’outil MSSanté (Messagerie Sécurisée de santé), pourtant sensé faciliter la communication entre les professionnels de santé, n’autorise pas l’envoi de pièces jointes dont le poids excède 10 Mo ce qui est totalement inadapté aux besoins de la médecine moderne (imagerie médicale, radiographie etc.).


Paradoxalement, l’univers de la Santé est probablement l’un des plus réglementés en matière de sécurité des données personnelles. « Sa nécessaire mise en conformité avec les exigences des Pouvoirs Publics est une réelle opportunité pour DropCloud » souligne Marc Renversé.


On comprend donc aisément pourquoi ce marché est très en demande en ce qui concerne la protection des transferts, partages et sauvegardes. « Ce contexte s’accompagne de la refonte d’une nouvelle version de notre plateforme Wedrop (travail collaboratif). Elle permettra de travailler directement sur des documents Microsoft Office avec Plug-in de synchronisation pour avoir les fichiers sur plusieurs ordinateurs » précise Olivier Carré.


« Un projet ambitieux face à une concurrence imposante »

Le modèle de base étant un abonnement à durée libre, DropCloud laisse une grande liberté à ses usagers et le tarif s’adapte en fonction des besoins spécifiques (nombre d’utilisateurs, volume de données, fonctionnalités recherchées, etc.). « C’est un projet ambitieux que nous portons face à la concurrence car nous souhaitons présents sur les trois marchés principaux de sécurisation des données en ligne, tout en ayant moins de moyens que les grands éditeurs de solutions SaaS anglosaxons. Nous sommes seulement deux en France à proposer une telle suite numérique de sécurisation avec une certification d’Hébergeur de Données de Santé » complète Olivier, en écho à Marc Renversé. Dans cette structure à taille humaine, basée à Fontenay-sous-Bois, un point d’honneur est mis sur le fait de présenter au marché une palette de solutions développées, infogérées et hébergées en France.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout