top of page
Rechercher

Louer sans dépôt de garantie

En fin de bail, la restitution du dépôt de garantie est souvent un sujet de friction et de litige entre les locataires et les bailleurs ou les gestionnaires locatifs. La startup Pautions propose une vision novatrice avec l’assurance “Zéro Dépôt”. Une facilité de mise en place et des bénéfices réels pour les bailleurs, les locataires et les agences immobilières gestionnaires si le bien à louer leur est confié. Explication.


Informations Entreprise : Transformer le dépôt de garantie en assurance mensuelle à la charge des locataires c’est novateur en France... Comment l’idée de créer l’assurance Zéro Dépôt est-elle venue ?


Ariel Naccache (CEO de Pautions) : Le dépôt de garantie est versé par les locataires à l’entrée du bail et peut être un sujet de tension à la sortie lors de la restitution… Ce dernier représente en effet la première source de litige en matière immobilière.


On ne connaît pas la proportion des locataires et des propriétaires à l’origine de ces tensions, mais on sait simplement que quelques fois c’est le locataire qui, pour garantir sa restitution, choisit de ne pas honorer son dernier mois de loyer, pénalisant ainsi le propriétaire en cas de dégradations. Certaines fois, sans forcément le justifier, le propriétaire ne restitue pas en totalité ou totalement le dépôt, pénalisant ainsi le locataire. Lorsque le dépôt de garantie est restitué par le propriétaire, le délai de restitution prend quelquefois un peu de temps. Cela pénalise aussi le budget du locataire en phase d’emménagement dans un autre bien.


C’est dans ce contexte que l’assurance Zéro Dépôt prend tout son sens. Elle élimine intégralement les contentieux liés à la restitution du dépôt de garantie. Son principe ? L’absence de dépôt initial, remplacé par une assurance préalable. Concrètement, pour un loyer de 500€, l’assurance Zéro Dépôt, égale à 0,9% du montant du loyer HC, équivaudrait ici à 4,5€/mois à la charge du locataire sur toute la période locative.


En un an d’existence, près de 4 600 futurs locataires se sont inscrits sur notre site, démontrant ainsi le bien-fondé de notre approche. Côté propriétaires, l’UNPI qui en rassemble plus de 25 millions en France, voit dans l’assurance Zéro Dépôt un réel gage de sérénité à la fin du bail. Libre à chaque propriétaire de le prescrire mais l’intérêt du dispositif assurantiel est reconnu.


La Suisse est d’ailleurs précurseur en la matière et l’a adoptée depuis 15 ans. Près de 70% des agences immobilières Helvétiques proposent cette alternative à leurs locataires. Le déploiement de notre solution n’a pas été des plus simples - il nous a fallu négocier durant plus d’un an pour créer ce produit d’assurance universel - mais aujourd’hui, c’est une réussite dont nous sommes fiers car tous les profils de locataires peuvent en bénéficier si le bien à louer est éligible à l’assurance Zéro Dépôt.


I.E : Pour aider financièrement les locataires les plus modestes à payer le dépôt de garantie, il existe l’avance Loca-Pass proposée par Action Logement. En quoi l’assurance Zéro Dépôt se distingue de l’avance Loca-Pass ?


Ariel Naccache : L’avance Loca-Pass est onéreuse pour les caisses de l’État. Cette aide ne parvient pas à tous et, même lorsque délivrée, ne résout guère le problème sous-jacent : les litiges relatifs à la restitution du dépôt de garantie.


L’architecture de cette aide est coûteuse en temps et en organisation, nécessitant une phase d’éligibilité complexe et n’étant pas universellement accessible. En contraste, notre solution s’affranchit de toute documentation, ouvrant ses portes à chacun. De surcroît, chaque souscripteur voit son épineuse question du dépôt de garantie résolue.


Ce modèle, tout en demeurant profitable, a le mérite de capter une clientèle diverse : étudiants, jeunes actifs, chômeurs ou retraités avancés, tous laissés pour compte du système Loca-Pass. Si vous sollicitez mon opinion, j’envisage que l’assurance Zéro dépôt puisse, à l’instar de l’assurance habitation post-loi de 1989, devenir une obligation.


Ce serait la réponse à une multitude de litiges judiciaires, allégeant par là même des coûts considérables pour l’État. Peut-être que ces économies pourraient servir à des fins plus constructives pour répondre aux difficultés actuelles que rencontrent le logement et ses prétendants.

I.E : Ce sont avant tout grâce aux bailleurs ou par l’intermédiaire de leur agence de gestion que l’accès au dispositif Zéro Dépôt est possible, quelle est la démarche à suivre pour leur permettre d’en faire bénéficier les locataires ?


Joachim Sfez-Cucumel (CEO de Pautions) : Sur notre site Pautions, nous avons conçu des interfaces spécifiques destinées aux propriétaires et aux agences immobilières leur permettant d’initier eux-mêmes la procédure d’assurance Zéro Dépôt. Depuis début septembre, une nouveauté est d’ailleurs déployée : l’annonce Zéro Dépôt.


En partenariat avec d’importants portails immobiliers, dont Le Figaro Immo, acheter-louer.fr mais aussi avec des gestionnaires locatifs référents en France nous permettrons aux propriétaires et agences de diffuser directement des annonces avec cette spécificité mise en avant. Cette démarche vise à accroître l’attractivité des annonces, notamment pour des biens en zones non tendues, où la demande est inférieure à l’offre. C’est le cas des locations en dehors des grandes métropoles ; les statistiques montrent qu’une annonce Zéro Dépôt convertie 4 fois plus !


Notre objectif a toujours été d’offrir une plateforme intuitive et aisément compréhensible. Pour pallier aux interrogations des propriétaires, nous avons intégré une rubrique FAQ. Dans les semaines qui vont venir, une innovation majeure viendra compléter l’accompagnement de nos internautes, un assistant opérant via intelligence artificielle.


Non seulement cet outil guidera et répondra aux questions des utilisateurs, mais il abordera également d’autres thématiques. Par exemple, l’assistant pourra informer sur la législation adaptée à une propriété spécifique ou aider à la déclaration fiscale. Cette intelligence artificielle sera accessible en permanence.


Conscient que chaque propriétaire possède une aisance technologique propre, nous avons également prévu des canaux de communication directs, que ce soit via WhatsApp, par téléphone ou courriel. La diversité des profils de propriétaires nécessite cette pluralité d’interfaces.


I.E : L’assurance Zéro Dépôt protège davantage les propriétaires en cas de dégradation du bien. Elle est aussi une solution à la vacance locative et aux impayés, concrètement cela se traduit comment ?


Ariel Naccache : Le propriétaire est le maillon essentiel dans la mise en place du dispositif car c’est lui qui autorise la mise en place de notre assurance. Il faut savoir qu’en France, 2/3 des locations se font entre particuliers. Les bailleurs possèdent souvent plusieurs biens qu’ils mettent en location dans des zones tendues et dans des régions où la demande est plus forte que l’offre. C’est le cas des villes moyennes.


L’assurance Zéro Dépôt protège avant tout le propriétaire par rapport au modèle du dépôt de garantie usuel car en cas de dégradation du bien, Pautions s’engage à dédommager le propriétaire 48 heures après la réception du devis de réparation. Un dédommagement qui peut aller jusqu’à deux fois le montant du dépôt de garantie. Aucun autre système actuellement ne propose cet accompagnement.


Cette assurance Zéro Dépôt apporte en effet une réponse claire à un phénomène récurrent : les impayés du dernier mois de loyer.


Il est essentiel de comprendre qu’un propriétaire confronté à des impayés réguliers voit sa cotisation d’assurance augmenter. Plus le rapport sinistre-prime est élevé, plus le coût de l’assurance s’envole, pouvant même conduire à une résiliation.


Notre produit, Pautions, protège spécifiquement ce dernier mois d’impayé, garantissant ainsi une assurance à des tarifs compétitifs. Ceci est capital pour les multipropriétaires, car une hausse conséquente de sinistres peut influencer l’ensemble de leur portefeuille immobilier.


Par ailleurs, en zones moins tendues, l’assurance Zéro Dépôt a le potentiel de réduire la vacance locative. Un bien difficile à louer nécessite souvent une baisse de prix consécutive jusqu’à trouver preneur. L’annonce Zéro Dépôt accroît indéniablement l’attractivité, permettant ainsi de louer trois fois plus rapidement. Il est vrai que ce souci est moins prégnant à Paris, mais rappelons-nous que la capitale ne reflète pas l’intégralité du paysage français.


I.E : Quels sont vos projets ?


Ariel Naccache : Depuis le départ, notre ambition résidait dans la conception de solutions novatrices capables de résoudre des enjeux cruciaux tout en générant des synergies. Notre produit-phare, l’assurance Zéro Dépôt, a créé une symbiose inédite entre locataires, propriétaires et agences immobilières. En effet, pour ces dernières, adopter une telle solution signifie alléger une contrainte majeure liée à la commission sur le loyer.


Notre vision pour l’avenir reste claire : rendre cet outil universellement accessible. Nous venons d’initier un partenariat avec WTW, acteur de référence en conseil, courtage et gestion du risque et nous engageons des pourparlers avec d’éminents logiciels de gestion immobilière pour insérer notre solution au cœur de l’écosystème immobilier contemporain. Avec un marché estimé à 4 milliards d’euros pour les dépôts de garantie en France, nous aspirons à revendiquer près de 17% de cette part de marché d’ici à 2 ans. Nos démarches auprès de grands partenaires sont prometteuses. Toutefois, notre quête ne s’arrête pas à la seule assurance. Bien qu’elle demeure notre cœur de métier, nous envisageons des innovations, peut-être sous la forme de services boostés par l’intelligence artificielle, pour faciliter le quotidien des acteurs de l’immobilier. A suivre…


Comments


bottom of page