top of page
Rechercher

Robotique et automatisation dans la supply chain

L’automatisation et la robotique sont-elles les garants de la supply chain de demain ? Alors que le secteur se trouve à un carrefour entre nécessité de durabilité et de formation, SSI Schaefer, à l’avant garde de la question, redéfinit les standards de l’industrie.


Informations Entreprise : Quels sont les principales tendances et défis que vous identifiez dans l’évolution de la supply chain ?


Laurent Gourdon (Directeur Général de SSI Schaefer) : Dans le domaine de la robotique et de l’automatisation, nous observons une tendance marquée par la construction d’entrepôts mutli-technologiques par des investisseurs, sans vision claire de leur utilisation future.


Nous plaidons pour une approche plus réfléchie, surtout dans le contexte actuel où, contrairement à l’ère pré-COVID où l’automatisation menaçait des emplois, nous faisons face à un manque de main d’œuvre et à une difficulté de recrutement, malgré une croissance et une demande commerciale soutenues.


Ici, l’automatisation représente une solution viable à ces défis. Par ailleurs, l’engouement récent pour les robots mobiles autonomes (AMR) a révélé une méconnaissance du marché : loin d’être une panacée, les AMR sont une technologie parmi d’autres dans notre portefeuille. Une approche globale, intégrant diverses technologies et expertises, est essentielle pour répondre efficacement aux besoins spécifiques de chaque client.


Cette année souligne également un intérêt pour des retours sur investissement rapides, avec une réticence à s’engager sur des périodes excédant cinq ans. La rapidité de mise en œuvre est devenue un critère décisif. Enfin, la crise actuelle distingue clairement les entreprises résilientes, capables de se renforcer en prévision d’une reprise, de celles en survie, qui trouveront la relance plus difficile. C’est une observation récurrente dans ces périodes critiques.


I.E : Ces défis fluctuent-ils en fonction de la taille des entreprises ?


Laurent Gourdon : Pour les projets de petite et moyenne envergure, le facteur temps est donc crucial, tandis que pour les initiatives d’ampleur, se déployant sur deux à trois ans, l’élément déterminant réside dans la synergie entre l’architecture du bâtiment et la solution

d’automatisation. Créer un partenariat solide entre l’architecte, le bâtiment, et notre technologie est essentiel pour optimiser les coûts.


Par ailleurs, nous constatons une évolution chez les grands acteurs traditionnels, autrefois concentrés sur des solutions statiques, qui reconnaissent désormais le potentiel de l’automatisation. Cependant, leur transition vers l’automatisation des petits projets peine à porter ses fruits, principalement parce que leur expertise ne couvre pas l’ensemble des besoins logistiques.


I.E : Comment l’étendue de votre portefeuille de solutions et votre statut de fabricant influencent-ils votre capacité à répondre aux besoins spécifiques de vos clients ?


Laurent Gourdon : Dans le secteur de l’automatisation, nous constatons l’existence d’acteurs intégrateurs qui, n’étant pas fabricants, proposent un éventail de solutions technologiques restreint. Ces entreprises se spécialisent souvent dans des niches, telles que l’automatisation de palettes ou l’optimisation de petites charges, et tentent de commercialiser ces systèmes spécifiques. Cette démarche, centrée sur une offre limitée, ne permet pas une analyse exhaustive des besoins du client, contrairement à notre approche chez SSI Schaefer.


En effet, notre portefeuille complet couvre un large éventail de solutions, allant du stockage statique aux systèmes avancés d’automatisation, incluant AGV, AMR, et robots de picking, nous permettant ainsi d’identifier et de répondre précisément aux exigences spécifiques de chaque client. Notre position de fabricant majoritaire de notre offre renforce notre capacité à contrôler la qualité et à minimiser les dépendances externes, distinguant nettement notre approche de celle des intégrateurs avec des portefeuilles restreints.


I.E : Comment les capacités et la flexibilité des AMR s’intègrent-elles dans les stratégies d’optimisation des entrepôts ?


Laurent Gourdon : Les robots mobiles autonomes (AMR) sont conçus pour optimiser le traitement des petites charges dans des environnements aux flux moyennement intenses. Ils se distinguent par leur adaptabilité et leur capacité à évoluer au fil du temps, offrant des solutions à court terme tout en étant évolutifs.


Une caractéristique remarquable des AMR est leur capacité à s’intégrer aisément dans des entrepôts traditionnels sans nécessiter d’infrastructures spécifiques. En outre, notre statut de constructeur nous confère un avantage unique : nous disposons d’équipes d’ingénieurs d’application capables de réaliser des audits sur site, d’analyser les données opérationnelles et de proposer rapidement des solutions sur mesure.


Cette expertise nous permet d’envisager des plans d’investissement adaptés, avec un calcul précis du retour sur investissement et de la performance attendue, dès la phase initiale et pour les étapes ultérieures du projet. Nos ingénieurs, appuyés par un réseau mondial de centres de compétences, garantissent une réactivité et une efficacité exceptionnelles, capables de présenter une solution globale en moins d’un mois.


I.E : Quels sont les caractéristiques et avantages de vos systèmes de navettes SSI Cuby et SSI Flexi ?


Laurent Gourdon : Dans notre gamme, les systèmes de navettes, connus sous les appellations SSI Cuby et SSI Flexi, représentent des solutions d’automatisation haut de gamme, destinées à surpasser les performances des AMR, notamment en termes de capacité de traitement avec des milliers de lignes par heure. Ces systèmes se caractérisent par leur très haute productivité et leur capacité d’adaptation exceptionnelle, offrant la possibilité de moduler la hauteur et la longueur des installations jusqu’à 30 mètres de haut et 150 mètres de long.


Il est possible de démarrer avec un agencement de deux allées et d’étendre progressivement l’installation, ajoutant des niveaux ou des allées selon les besoins, ce qui témoigne de leur scalabilité avancée. Ainsi, nous pouvons accompagner l’évolution desb sites sur plusieurs années, ajoutant des capacités supplémentaires sans difficulté. Ces technologies avancées permettent également une gestion optimisée de l’énergie grâce à une conception spécifique réduisant ainsi la consommation d’énergie pour une efficience

accrue.


I.E : Comment SSI Schaefer intègre-t-il les principes de la Responsabilité Sociale des Entreprises dans ses solutions d’automatisation ?


Laurent Gourdon : Le sujet de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) englobe divers aspects essentiels, parmi lesquels la diminution de la pénibilité au travail grâce à l’automatisation constitue un point majeur. Cette évolution technologique permet non seulement de réduire l’effort physique exigé des employés mais aussi d’enrichir la nature de leur travail, en les orientant vers des tâches plus valorisantes impliquant l’utilisation de technologies avancées et de systèmes informatiques.


Par ailleurs, l’optimisation de l’empaquetage des colis, permise par nos solutions, joue un rôle crucial en augmentant la quantité de marchandises transportables par palette, ce qui se traduit par des expéditions plus efficaces et un impact environnemental réduit. Nous nous attachons également à minimiser la consommation énergétique de nos équipements en intégrant des modes de stand-by avancés, qui activent ou désactivent automatiquement les systèmes en fonction de leur utilisation. Ces initiatives s’inscrivent dans notre engagement à améliorer constamment l’efficacité opérationnelle tout en soutenant les principes de la RSE.


I.E : Pouvez-vous nous décrire comment l’innovation et la collaboration ont joué un rôle clé dans le succès du projet de plateforme automatisée pour Gémo ?


Laurent Gourdon : L’année dernière, nous avons entamé une collaboration avec Gémo pour développer une plateforme automatisée destinée à desservir l’ensemble de leurs magasins. Ce projet, actuellement en phase de déploiement, illustre parfaitement l’efficacité de notre approche collaborative, impliquant une synergie entre les constructeurs du bâtiment pour Gémo, leurs équipes et nos spécialistes chez SSI Schaefer. Notre engagement commun en matière d’investissement et de respect des délais témoigne

de cette dynamique. Gémo a opté pour notre expertise, convaincu par notre capacité à fournir une solution globale non seulement adaptée à leurs besoins immédiats mais aussi évolutifs sur les cinq à dix prochaines années.


Une innovation marquante de ce projet a été l’utilisation de la réalité virtuelle pour familiariser les futurs opérateurs avec l’entrepôt avant même sa construction, leur permettant de naviguer virtuellement dans leur futur environnement de travail. Cette initiative a non seulement facilité la gestion du changement mais a également rencontré un vif succès, contribuant à rassurer et à impliquer les équipes dans le processus de modernisation de l’entrepôt.


댓글 2개


Madam Sara
Madam Sara
5월 14일

Robotics and automation in the supply chain provide many important benefits, helping to improve operational efficiency and accuracy. aa route planner

좋아요

han
han
4월 24일

This vex 3 game is where I can find joy every day, despite the long and hard work hours I have to put in.

좋아요
bottom of page