top of page
Rechercher

Achat, stockage et revente de métaux précieux

Dans un marché de l’investissement en métaux précieux en constante évolution, la sécurité des actifs est cruciale. Par le biais de sa plateforme Or.fr, la société GoldBroker, dirigée par Étienne Dargent, se démarque en offrant une solution haut de gamme, conjuguant sécurité, liquidité et suivi client individualisé.


Informations Entreprise : Comment envisagez-vous l’évolution du marché de l’or en 2023 et quel impact les banques centrales ont-elles sur la demande d’or ?


Etienne Dargent : En 2023, nous observons une hausse du cours de l’or par rapport aux principales devises, y compris l’euro, avec une augmentation de 7,7% depuis le début de l’année (au 1er juin 2023). Cette performance a stimulé l’intérêt pour l’or, attirant un nombre croissant d’individus et d’entreprises vers notre secteur.


D'après les données du World Gold Council (WGC), la demande mondiale d’or a connu une forte croissance en 2022, atteignant 4 741 tonnes, soit une hausse de 18% par rapport à l’année précédente. Les banques centrales ont joué un rôle significatif dans cette demande en accumulant un niveau record d’or depuis 1967.


Les banques centrales considèrent l’or comme un outil renforçant la confiance dans la stabilité de leurs bilans, d’où leur volonté d’allouer une partie de leurs réserves de change à l’or. Le mouvement de dédollarisation, notamment de la part des pays émergents, accélère cette tendance.


D’ailleurs, le WGC révèle que 24% des banques centrales envisagent d’augmenter leurs réserves d’or en 2023. Cette dynamique devrait soutenir une demande élevé à l’avenir.


I.E : Quel regard portez-vous sur le marché français de l’or ?


Etienne Dargent : Les Français ont traditionnellement une affinité pour l’or en tant qu’actif tangible et valeur refuge. On observe récemment un regain d’intérêt pour l’or, alors que de nombreux particuliers ou entreprises cherchent à se prémunir face aux incertitudes économiques, financières et géopolitiques. Cela est aussi dû au fait que les rendements des placements traditionnels comme l’assurance-vie ou le Livret A sont faibles. Pire encore, l’inflation érode cette épargne durement acquise.


À l’inverse des monnaies émises par les États, l’or est doté d’une valeur intrinsèque et n’est pas imprimable à l’infini. Il conserve le pouvoir d’achat dans le temps. Par exemple, en 2001, l’once d’or s’échangeait à 300 $ et vous aurait permis d’acheter un costume de qualité. Aujourd’hui, cette même once vous permettrait encore de vous procurer ce même costume de qualité, même si son prix atteint désormais 2 000 $. L’or offre donc plus de garantie que les monnaies fiduciaires.


L’or fait également son retour en tant qu’actif judicieux à détenir dans un portefeuille d’investissement diversifié, car historiquement, il affiche une corrélation négative avec les actions et autres instruments financiers.


Un autre atout de l’or apprécié par les investisseurs français est sa liquidité. Il est possible d’investir progressivement dans l’or, avec de petits montants, puis de revendre son lingot en moins de 48h. Avec l’immobilier par exemple, il est compliqué de vendre une partie de sa maison et la transaction prend beaucoup plus de temps.


Grâce à internet, les investisseurs ont désormais le choix entre différents solutions pour acheter, stocker et vendre de l’or, ce qui permet à chacun de sélectionner la plus adaptée à ses besoins. Cela dit, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver et de distinguer les points différenciants de chaque acteur du marché. Toutes les solutions n’offrent pas les mêmes garanties que Or.fr en termes de préservation optimale de son patrimoine.


I.E : Pourquoi privilégier l’or physique à d’autres investissements comme les minières, ETF etc…

Etienne Dargent : Il existe plusieurs façons d’investir dans l’or : soit vous achetez de l’or « papier », soit de l’or « physique ».


L’or papier désigne de l’or acheté sous forme de contrats négociables en Bourse (ETF). Ces produits financiers reproduisent les performances de l’or physique en indice boursier et sont un moyen pratique d’investir dans le métal précieux, un outil puissant de spéculation.


Mais ce type d’investissement ne suffit pas à se protéger en cas de crise, car il repose sur de l’or « non alloué » et présente les mêmes risques que toute action ou indice boursier. En achetant de l’or papier, vous vous exposez aux risques de défaut/faillite des contreparties émettrices des certificats (banque, gestionnaire de fonds ...). En septembre 2008, l’assureur américain AIG a fait faillite alors qu’il était le principal émetteur de certificats gagés sur l’or.


En outre, il n’existe qu’un très faible pourcentage d’or réel en contrepartie de ces promesses de ventes. Comme il s’agit de la réplication d’un indice (le cours de l’or), le contrat-or n’a pas besoin d’être adossé en totalité à un sous-jacent physique.


La récente faillite de FTX est un autre exemple des risques de contrepartie auxquels sont exposés les investisseurs qui détiennent leurs actifs de manière « non alloué ». Ils peuvent tout perdre du jour au lendemain en cas de défaut ou défaillance de l’intermédiaire.


« Pas vos clés, pas vos jetons » disent les investisseurs dans les cryptomonnaies. Ce même principe s’applique aux investisseurs dans l’or : « Si vous ne le tenez pas, vous ne le possédez pas ».


Et lorsqu’on choisi d’investir dans l’or, le premier souhait est généralement de sécuriser son épargne, et ce sans prendre le risque de tout perdre rapidement.


L’élimination des risques est donc un élément essentiel à prendre en compte. Chez Or.fr, nous considérons l’or physique comme une assurance plutôt que comme un outil de spéculation. Pour que l’or puisse pleinement jouer son rôle d’assurance, nous pensons qu’il faut le détenir en nom propre, sans intermédiaire, et y avoir un accès direct.


I.E : Pouvez-vous nous parler de l’évolution de votre entreprise, Or.fr, au cours de ces dix dernières années ?


Etienne Dargent : Depuis plus d’une décennie, Or.fr s’est bâti une solide réputation et s’est imposé comme l’un des principaux acteurs de l’industrie des métaux précieux.


Nous nous distinguons clairement de nos confrères qui proposent des solutions d’investissement mutualisées ou de l’or papier. Notre approche est plutôt axée sur un service haut de gamme, optimisé pour protéger son patrimoine via l’achat, le stockage, et la revente de métaux précieux.


Or.fr propose de l’or et de l’argent physiques, sous forme de lingots ou de pièces provenant de raffineurs certifiés par le marché international du LBMA, ce qui garantit l’origine, la qualité et la pureté des produits d’investissement.


En outre, nous assurons un stockage sécurisé, en dehors du système bancaire, en collaboration avec Malca-Amit, une société spécialisées dans le gardiennage des métaux précieux. Chaque client ouvre un compte de stockage en nom propre et détient ses actifs sans intermédiaire. Il n’y a donc aucune exposition au risque de faillite de notre société.


En tant que seuls et uniques propriétaires des métaux précieux, nos clients bénéficient d’un accès direct aux coffres, sans présence d’un membre d’Or.fr, pour retirer ou auditer leur stock. Les métaux précieux sont couverts par un contrat d’assurance en fonction de leur valeur au cours LBMA, et nous garantissons la liquidité de l’investissement en rachetant les métaux précieux conservés dans les coffres de stockage, sous 2 jours ouvrés.


Enfin, l’équipe d’Or.fr assure un suivi personnalisé tout au long des démarches. Les clients ont accès, via une interface sécurisée, à une messagerie cryptée, au détail de leur stock, à leurs documents légaux, ainsi qu’a du contenu éditorial exclusif.


I.E : Quels sont vos futurs plans ?


Etienne Dargent : En premier lieu, nous préparons la remise en fonctionnement de notre service de livraison à domicile sur le territoire français.


Deuxièmement, nous travaillons au renforcement de notre réseau de partenaires CGP et family offices, en leur proposant une interface adaptée pour le suivi des opérations réalisées par leurs clients.


Puis nous continuons à développer notre appli mobile, avec l’implémentation de nouvelles fonctionnalités visant à faciliter l’achat d’or et d’argent sur smartphone.


Enfin, nous investissons continuellement dans des ressources et technologies pour contrer les menaces en ligne, tout en garantissant la sécurité de nos opérations et en offrant une expérience utilisateur sécurisée et fiable.


Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page