top of page
Rechercher

Sécuriser les personnes, les actifs et les réseaux

Fondée en 2011 par Renaud Delbru et Giovanni Tummarello, Siren se présente comme la continuité des travaux de recherches avancées en science des données dans le domaine du Web sémantique. Spin-off du groupe de recherche Data Intensive Infrastructure de l’Université de Galway, la société a depuis été déployée avec succès dans les domaines de l’application de la loi et du renseignement, de la cybersécurité, de la fraude et des menaces internes.


Informations Entreprise : Monsieur Delbru, pouvez-vous nous présenter en quelques mots l’état actuel du marché des technologies d’investigation ?


Renaud Delbru : Le marché des technologies d’investigation est en pleine mutation. En son


sein, deux typologies d’acteur se dégagent. D’un côté, des petits vendeurs fournissant des composants de solution pour les enquêtes - de l’autre, de grandes plateformes qui se dirigent de plus en plus vers des technologies d’entreprise, délaissant les produits de bureau.


En parallèle, nous assistons également à une révolution en termes de technologie. Aujourd’hui, l’IA, la recherche d’information et le self-service sont portés au pinacle. Siren se positionne au cœur de ces changements.


I.E : Quel est l’intérêt pour vos clients ?


Renaud Delbru : L’utilisation de ces nouvelles technologies par des analystes et enquêteurs à travers notre plateforme va permettre de découvrir des réponses jusque-là inaccessibles et de lutter contre tout un ensemble de menaces, du terrorisme, au crime organisé, en passant par le trafic de drogue, le blanchiment d’argent, et bien plus encore.

Notre solution a été construite en fonction des besoins de l’analyste/enquêteur, en l’occurrence, rechercher des données, exécuter des analyses et créer des rapports. De notre point de vue, il est ainsi crucial de rendre le système aussi intuitif que possible, à la fois sur ce qui peut être une recherche et une analyse très complexes. Il est essentiel de le faire d’une manière qui soit auditée, contrôlée et collaborative.


Le principal défi que Siren relève en matière de renseignement d’investigation est de donner à l’enquêteur la capacité de «relier les points» d’une manière intuitive et unifiée à travers des sources de données disparates et de grandes quantités d’informations ; en somme, passer de méthodes manuelles à des capacités de recherche hautement sophistiquées, à des visualisations avancées permettant de définir et de comprendre facilement des questions et des réponses complexes.


I.E : Peut-on dire que Siren porte ici une véritable vision ?


Renaud Delbru : Tout à fait ! Notre vision est de rendre le monde plus sûr chaque jour grâce aux outils technologiques à notre disposition. En pratique, nous souhaitons assurer la sécurité des personnes, des biens et des réseaux en créant une plateforme de renseignement d’enquête la plus rapide et la plus facile à utiliser au monde.


Pour ce faire, notre approche se base principalement sur une technologie capable de rendre les investigations plus intuitives, de connecter les données entre elles afin d’atteindre une haute performance d’analyse. À cela, s’ajoutent nos normes RGPD et nos brevets, garant de notre solidité. De cette logique, nous privilégions une éthique stricte autour du développement technologique, et dans le choix des organisations avec lesquelles nous travaillons.


Ceci étant dit, il est important d’indiquer que nous ne sommes pas seulement fascinés par l’informatique. Les plus hauts standards technologiques que nous mettons à la disposition de nos clients nous donnent certes un avantage sur nos concurrents en termes de qualité des produits, mais le but est avant tout de répondre précisément aux besoins de notre clientèle. Ici, notre positionnement d’autorité nous permet d’attirer les meilleurs talents en informatique. Il faut savoir que Siren est la résultante d’un travail ayant embarqué 30 chercheurs à l’Université nationale d’Irlande, à Galway, en collaboration avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT). C’est toute cette effervescence, tout cet écosystème global qui nous permet à la fois de proposer à notre marché une solution sans commune mesure, mais aussi et surtout de se positionner à l’avant-garde des prochaines évolutions technologiques. Le but ? Encore et toujours, offrir à notre clientèle ce qui se fait de mieux !


I.E : Quels sont vos projets ?


Renaud Delbru : Au cours des 4 dernières années, nous avons connu une croissance de 833%. Dans ce sens, nos plans pour les années à venir sont très ambitieux. Si les USA ont été notre principal marché récemment, nous constatons désormais une hausse massive de la demande en provenance d’Europe. Parallèlement, nous constatons une augmentation de la demande en Asie et en Amérique du Sud, tant sur la sécurité publique que la sécurité nationale.


Pour répondre à cette nouvelle demande, et afin d’offrir à nos clients un éventail complet de sources de données, nous développons également notre écosystème de partenaires et de partenaires d’intégration. Nous sommes actuellement dans un cycle de financement dont les résultats seront annoncés au cours de l’année. Cela nous permettra de continuer à développer nos services commerciaux et de conseil afin de mieux servir nos clients.


En effet il est important de préciser que les professionnels chargés de l’analyse et de l’enquête à travers le monde abandonnent les dossiers qui leur sont confiés lorsqu’ils ne sont pas en mesure d’obtenir les données nécessaires, en particulier les données de réseau qui leur permettent de faire des liens entre les différentes affaires. Ce problème est d’une grande importance pour les agences gouvernementales et les gouvernements, ainsi que pour la sécurité à l’échelle mondiale. De plus, cela peut être très frustrant pour les personnes impliquées, qui peuvent passer des mois à travailler sur une affaire pour finalement la fermer car elles ne sont pas en mesure d’obtenir une vue d’ensemble complète des données. Cependant, nous sommes en mesure de fournir une aide que les autres technologies ne peuvent pas offrir. Nous avons comblé le manque d’intelligence qui existait jusqu’à présent.


I.E : Un dernier mot pour conclure ?


Renaud Delbru : Je souhaite vraiment insister sur l’apport qu’offre notre plateforme. La plupart de nos clients n’ont pas encore pris conscience de sa valeur ajoutée. En exploitant la recherche d’information avancée et l’exploration des données dans un système aussi rapide que le nôtre, les analystes et les enquêteurs peuvent gagner énormément de temps. Ils peuvent résoudre un volume beaucoup plus important de dossiers et établir des liens qui ne seraient tout simplement pas possible avec une recherche d’information manuelle.


Notre défi est de faire comprendre aux intéressés ce qu’il est possible de réaliser et, comme dans d’autres secteurs, de les accompagner dans le processus de transformation numérique. Il y a toujours une peur du changement jusqu’à ce que les individus commencent à ressentir concrètement les résultats positifs.





Comments


bottom of page