top of page
Rechercher

Expert et facilitateur d'achat automobile

Exigences de transparence, indépendance vis-à-vis des marques et concessionnaires, expertise européenne : Le Site de l’Auto aborde avec pragmatisme l’ensemble des défis du

marché automobile afin d’en extraire une nouvelle substance ; des solutions innovantes et personnalisées, pour chaque client !


Informations Entreprise : Pouvez-vous nous éclairer sur les tendances actuelles du marché automobile ?


Fabien Leblanc (Dirigeant du Site de l’Auto): Les véhicules thermiques continuent de dominer le marché, notamment en raison des contraintes logistiques et budgétaires de nos clients. Les options hybrides ou électriques, bien que gagnant en popularité, restent plus coûteuses et posent des problèmes de recharge.


Un autre facteur crucial est la perception de la fiabilité de l’électrique par les consommateurs, étant donné que cette technologie est relativement nouvelle. De nombreux clients expriment leurs inquiétudes concernant la durabilité des batteries et la longévité générale des véhicules électriques ou hybrides. Cette incertitude se traduit par une hésitation à investir dans ces véhicules, s’interrogeant sur la possibilité de les revendre dans un avenir proche et sur la pérennité de la transition électrique.


Sur le marché de l’occasion, la majorité des ventes, entre 70% et 80%, reste axée sur les véhicules thermiques, qui rassurent de par leur accessibilité financière, leur diversité et leur pragmatisme. Bien que les consommateurs ne soient pas aussi sensibles aux problèmes de pollution que le législateur, l’offre croissante de véhicules électriques et hybrides d’occasion tend à réduire leur prix, bien qu’ils restent plus onéreux que les modèles thermiques.


Une spécificité de notre marché est l’incitation fiscale offerte par le législateur français, en particulier pour les véhicules électriques ou hybrides importés, exemptés de la taxe écologique normalement due à la première immatriculation en France. Cela rend les véhicules électriques et hybrides légèrement plus compétitifs, en particulier pour les modèles haut de gamme.



I.E : Pouvez-vous expliquer en quoi consiste votre service de vente de véhicules ?

Fabien Leblanc : Le Site de l’Auto se distingue par une offre premium, axée sur la qualité dans l’accompagnement de nos clients pour l’achat de véhicules. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour définir des critères personnalisés, leur permettant de trouver le véhicule qui leur convient le mieux, principalement dans le secteur de l’occasion. Bien que nous ayons également la capacité de fournir des véhicules neufs, notre spécialisation demeure le marché de l’occasion.


Nous exploitons le marché européen de l’occasion, rendu accessible grâce à l’union européenne, pour dénicher les meilleures offres. Après validation par le client, nous prenons en charge le contrôle complet du véhicule, assurant ainsi un achat sécurisé et transparent. Ce contrôle englobe l’esthétique, les antécédents administratifs et la mécanique du véhicule. Après un examen mécanique approfondi, un contrôle technique européen est délivré, garantissant la fiabilité du véhicule.


Nous nous occupons également de la négociation et du suivi du contrat pour le compte

de notre client, facilitant ainsi son achat. Nous traduisons et authentifions le contrat, négocions les clauses à l’avantage du client. L’intérêt de passer par nos services réside dans la tranquillité d’esprit de nos clients et la possibilité d’offrir un large éventail de véhicules à travers une offre européenne, configurée selon les demandes spécifiques.


I.E : Comment assurez-vous la transparence et la fiabilité dans le processus d’achat de véhicules d’occasion pour vos clients ?

Fabien Leblanc : Lorsqu’un client acquiert un véhicule via nos services, il bénéficie d’une visibilité complète sur les coûts : le prix initial du véhicule, le prix après négociation, le coût de notre prestation, les frais d’immatriculation et de livraison, ainsi que tout frais additionnel éventuel. Cette transparence contraste avec les pratiques de concessions traditionnelles où les marges commerciales et les coûts additionnels peuvent rester opaques.


De plus, notre indépendance vis-à-vis des marques et des concessions nous permet d’offrir une objectivité totale. Nous n’avons pas d’intérêt particulier à vendre un véhicule spécifique. Lors des contrôles des véhicules, nous transmettons les résultats de manière fidèle à nos clients. Que ce soit pour les contrôles esthétiques ou mécaniques, nous recensons toutes les imperfections en photos ou vidéos, assurant ainsi que le client fasse un achat en toute connaissance de cause.

Nous portons également une attention particulière aux aspects administratifs, tels que l’historique d’entretien et la conformité des véhicules. Si un véhicule présente des anomalies ou n’est pas homologué pour la circulation en France, nous en informons immédiatement le client. Notre priorité n’est pas de vendre à tout prix, mais de garantir la satisfaction et la sécurité de nos clients.


I.E : Qu’en est-il en pratique ?


Fabien Leblanc : Cette indépendance se manifeste de plusieurs manières. Premièrement, nous ne possédons pas de stock de véhicules, ce qui nous exempte de tout biais. Contrairement à une concession traditionnelle, qui a tendance à vendre les véhicules déjà en stock, nous sommes libres de choisir le meilleur véhicule pour le client, sans considération de stock ou de profit immédiat.

Deuxièmement, notre rémunération est fixe, indépendamment du type de véhicule ,vendu, qu’il s’agisse d’une voiture économique ou d’un modèle de luxe. Cela nous permet de rester impartiaux dans nos recommandations, sans incitation à favoriser un véhicule plus cher.


En outre, nous maintenons une indépendance vis-à-vis des marques et des concessionnaires. Nous n’avons pas d’accord exclusif avec eux, ce qui nous donne la liberté de blacklister les concessions non fiables et de collaborer avec celles qui se distinguent par leur sérieux et la qualité de leur stock. Nous disposons d’une base de données dynamique de concessions, mise à jour quotidiennement, pour garantir la fiabilité de nos partenaires.


Enfin, notre indépendance nous confère la liberté de proposer au client la solution la plus adaptée à ses besoins, que ce soit un véhicule électrique, hybride ou thermique. Nous ajustons nos recommandations en fonction du budget, des habitudes de vie et des préférences de chaque client, assurant une personnalisation maximale du service.


I.E : Comment votre entreprise tire-t-elle parti du marché automobile européen pour offrir une gamme variée de véhicules à vos clients ?


Fabien Leblanc : De nombreux acteurs importent des véhicules de l’étranger, c’est une réalité du marché automobile moderne. Ce phénomène est stimulant, que ce soit pour les importateurs de véhicules, mandataires indépendants ou concessionnaires classiques. La particularité de notre entreprise réside dans notre capacité à exploiter l’ensemble du marché européen. Nous ne nous limitons pas à un ou deux pays, mais étendons nos recherches à travers toute l’Europe, profitant ainsi des spécificités culturelles et commerciales de chaque pays.


Par exemple, la Suède, avec son stock intéressant en véhicules hybrides et électriques, se démarque par des prix très compétitifs. Les Pays-Bas, quant à eux, sont en avance sur la transition électrique, offrant un marché de l’électrique particulièrement dynamique. L’Allemagne, premier pays constructeur, est un acteur majeur pour les marques comme BMW, Audi, Mercedes et Volkswagen. De son côté, l’Italie présente un marché spécifique, intéressant pour certains types de véhicules.


Notre agilité et notre connaissance approfondie du marché européen nous permettent ainsi de trouver les meilleures offres, quel que soit le pays. Cette diversité et cette capacité à s’adapter sont des atouts majeurs pour notre entreprise.


I.E : Quels sont vos projets et orientations stratégiques ?


Fabien Leblanc : Depuis notre création en 2014, l’entreprise connaît une croissance soutenue, particulièrement amplifiée par la crise de 2020 qui a favorisé l’achat à distance. À l’heure actuelle, la demande clientèle ne cesse de croître, stimulée par une maîtrise affinée du processus de vente et une connaissance approfondie du marché.


Ainsi, nous nous focalisons actuellement sur un recrutement massif de courtiers. En janvier 2023, l’entreprise comptait 30 courtiers, nous prévoyons d’atteindre les 600 d’ici janvier 2024, avec l’objectif d’élargir à 1000 courtiers en France.


Parallèlement, nous envisageons l’ouverture d’agences physiques en France et l’internationalisation de nos activités. Nous explorons également des partenariats pour diversifier notre offre, notamment en lien avec la transition énergétique et les véhicules électriques, une démarche visant à s’adapter aux évolutions du marché.


Comments


bottom of page