top of page
Rechercher

Exploration, exploitation et analyse de données


À l’avant-garde des tendances et des modes qui jonchent l’actualité, ISoft se détache des modes marketing autour du Machine Learning et de l’Intelligence Artificielle, et ce, pour une raison simple : ces concepts et ces innovations font partie intégrante de son approche depuis plus de 30 ans ! Focus.


Informations Entreprise : Depuis quelques mois, l’Intelligence Artificielle (IA) gagne du terrain dans l’inconscient collectif. Pensez-vous que l’an 2023 sera dans le futur perçu comme une année charnière pour l’IA ?


Brice Perdrix (CEO de ISoft) : Avant de répondre à votre question, permettez-moi de vous donner quelques éléments de contexte. ISoft a été fondée en 1990. Issue du monde de la recherche fondamentale en IA, la société a été lancée dans le cadre du premier projet européen de Machine Learning, qui avait pour mission d’améliorer les technologies et les méthodologies liées à l’IA. L’objectif ? Proposer des outils permettant de valoriser les données grâce à l’Intelligence Artificielle. Cette participation est à l’origine de la création de notre Usine de Data Science appelée Amadea, base aujourd’hui de nos offres.

Nos 30 années d’expériences dans l’IA et la Data au sens large nous permettent de profiter d’une vision claire et éprouvée de l’écosystème actuel. La grande majorité des techniques sont disponibles et progressent régulièrement depuis 25 ans. ChatGPT dont tout le monde parle depuis des semaines, s’inscrit dans la continuité d’avancées régulières dans le domaine de l’Intelligence Artificielle Générative et bénéficie aujourd’hui d’une couverture médiatique importante, comme l’avait connu son grand frère, Watson d’IBM, en 2017. Les progrès techniques sont donc réguliers et indéniables, néanmoins toutes ces propositions permettent-elles de basculer à l’échelle industrielle ? Non, ou du moins, pas encore. Et c’est ici que réside tout le problème. La technologie existe et progresse mais nous restons aux prémisses ce qui est possible en termes d’applications industrielles : voiture autonome, médecine préventive, personnalisation des services financiers etc. La marche reste haute pour son adoption à grande échelle, cela passe notamment par s’assurer que l’IA soit maitrisée, comprise, et fournie dans un cadre de confiance.


Chez ISoft, depuis plusieurs dizaines d’années, nous avons construit toutes nos solutions dans l’objectif de répondre à des défis opérationnels particulièrement ardus. Nos solutions d’IA en temps réel sont déjà matures. Nous avons des résultats concrets sur de nombreux cas d’usage chez nos clients qui sont principalement les entreprises du CAC40. Nous travaillons également avec des entreprises de taille intermédiaire, des start up et des scale up.


I.E : Allons donc au-delà de la théorie. Comment l’IA permet-elle de répondre aux besoins des entreprises en termes de data ?


Alexandre Adrian (General Manager Sales & Marketing chez ISoft) : Le marché de la Data Science est en pleine effervescence, drivé par trois progrès majeurs : la disponibilité des données liée à la digitalisation, la baisse des coûts de stockage et l’augmentation des performances matérielles permettant de les exploiter.


Assurances, banques, industriels, telecoms, et plus encore : tous ces acteurs économiques voient l’enjeux stratégique d’améliorer l’analyse de leurs données dans des temps très courts, et avec une productivité élevée.


Nous répondons à leurs besoins en adoptant un positionnement en rupture, guidé par l’usage et la valeur métier. En pratique, cette démarche induit plusieurs choses : Tout d’abord, une approche résolument orientée « business centric » : nous ne répondons pas à des problématiques Data mais avant tout à des problématiques Métiers : le métier est au cœur du projet. La stratégie de stockage des data et la question du choix des algorithmes n’interviennent que dans un second temps.


Ensuite, il convient de mettre à la disposition des utilisateurs une solution adaptée à leurs exigences, accessible et intuitive. Notre technologie de rupture, issue de 30 ans de R&D, offre dans ce sens des performances inégalées et minimise le besoin d’expertise technique : le métier pilote ses besoins et l’IT gère les aspects techniques et sécuritaires, en parfaite harmonie. La force d’ISoft réside dans sa capacité à adresser plusieurs types d’utilisateurs. Grâce à notre solution 100% No Code, le métier est en mesure de piloter ses besoins, et de mettre en production ses projet d’IA de manière autonome et en toute confiance. L’objectif ? Encore une fois, répondre de manière pragmatique aux besoins du métier !

Brice Perdrix : Cette approche, à la fois méthodologique et deep tech, nous permet de mettre en place des applications Data et d’IA critiques comme la détection en temps réel de fraude, du scoring industriel pour le Marketing ou encore l’analyse génétique avec des performances inégalées. Alors qu’auparavant, les entreprises étaient limitées par les performances et la prise en main des outils, ISoft renverse la tendance à travers une conception relevant d’un processus itératif, où l’analyse métier à chaque étape est essentielle pour converger vers un résultat. Nos solutions permettent de répondre à ces défis et de déployer en quelques semaines des applications métiers orientées production avec ROI.


I.E : D’où cette notion de « Data Morphing », propre à ISoft.


Brice Perdrix : Le terme Data Morphing est en effet le nom que nous avons donné à cette approche, dont le but est d’observer les apports de notre technologie en temps réel. Nous permettons concrètement à nos clients de transformer leurs données en temps réel afin de les faire converger méthodiquement vers le cas d’usage auquel ils veulent répondre, l’IA étant un moyen pas une fin en soi. C’est précisément là que nous nous différencions. La technologie ISoft est le fruit de notre conviction de la pertinence de notre approche de Data Morphing pour le passage à l’échelle industrielle des applications d’IA.


Alexandre Adrian : Pour illustrer l’apport d’une telle démarche, prenons le cas du blocage en temps réel des tentatives de fraude. Si demain une banque détecte « une nouvelle manière de frauder », grâce à ISoft, l’utilisateur est capable de mettre en place des contre-feu et observer, en temps réel, son efficacité sur ses vraies données. Les propositions classiques, de par leur rigidité, laisseront passer des millions de fraudes, le temps de déployer une solution adaptée et validée dans la banque, là où la technologie ISoft est capable de s’adapter, immédiatement, sans intervalle.


I.E : Quels sont vos projets ?

Brice Perdrix : En quelques années, nous sommes devenus le leader Français de la détection des risques en temps réel. Nous ambitionnons désormais de nous développer sur le territoire européen.


lus globalement, notre objectif principal est de poursuivre nos investissements en R&D afin de maintenir notre avance technologique. Nous accompagnerons nos clients dans leur développement et l’utilisation de plus en plus large de la data et l’IA, et pourrons accueillir de nouveaux clients au sein de notre communauté qui grandit.


1 Comment


With slice master—a puzzle game that sticks out in the competitive mobile gaming market—get ready to go on an adventurous journey through the mind.

Like
bottom of page